• Abus?

    Imaginons une enseignante, qui a réussi à se mettre en arrêt UNE SEMAINE, parce qu'elle déprime... parce qu'elle n'a pas obtenu un autre poste au mouvement. Sachant qu'elle est titulaire de son poste actuel...

    Le mouvement, c'est

    - Ceux qui n'ont pas de poste fixe font des vœux sur des écoles, des zones géographiques...

    - Ceux qui veulent changer d'école font des vœux sur des écoles, et si ils n'ont pas ce qu'ils ont demandé, restent sur l'école actuelle. Sachant qu'il faut actuellement de 12 à 15 ans d'ancienneté pour obtenir un poste fixe à temps plein dans une école de la métropole. Environ.

    Moi, il y a 25 ans, il m'avait fallu deux ans. Parce que la première année, tu ne peux pas être titulaire. Mais la deuxième année, oui. Et j'avais demandé la campagne, pas la grande ville.

    « 497ème prénom498ème prénom »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 15 Juin à 06:14

    C'est bizarre leur façon de faire..

    La femme du collègue de mon mari, a demandé a revenir par chez nous, elle est dans l'Oise depuis plus  2 ans, elle ne fait que des remplacements.

    Maintenant, ils ont une petite fille de bientot 1 an , ça serait bien qu'elle puisse faire moins de 3h30 de train par jour (sans retard ou grève,hein!!)...Elle a fait sa demande ...Refusée!!! c'est vraiment triste!

    bisous

    2
    monique la bretonne
    Vendredi 15 Juin à 07:07

    c ' est  ça l' administration.

    à la poste ce n' était pas mieux

    monique la bretonne

    3
    Vendredi 15 Juin à 07:34
    Cocopatch

    une crise de caprice! pff, même dans le secondaire, il faut être réaliste!

    4
    mimie
    Vendredi 15 Juin à 08:36

    bonjour Caro

    hé oui c'est ça la vie !!!

    bon vendredi
    bizzzzzzzz
    Mimiesmile

    5
    bluetit
    Vendredi 15 Juin à 09:09

    c était il y as 25 ans , il y as une force d immobilisme surtout en ce moment

    c était idem a ft , la mobilité...

     bisous bon courage

    6
    Vendredi 15 Juin à 09:45

    Déprimant en effet aww

    Belle journée Caro, bisous

    7
    Wmari marie-christin
    Vendredi 15 Juin à 10:01
    C'est déprimant tout ça,vive l'administration.
    8
    Mary
    Vendredi 15 Juin à 12:35
    L'arrêt maladie de vengeance... Ça devient courant. Dans ma société une collègue enchaîne son 5e mois... Et évidemment, ceux qui restent trinquent ! Courage !
    9
    Ghislaine37
    Vendredi 15 Juin à 16:23

    Bonjour Caro

    Cela devient déprimant de travailler dans ces conditions.  Quand tu sites ton exemple de postuler pour la campagne et d'avoir la ville.

    Il y en a qui veulent la ville et on leur donne la campagne. C'est à rien y comprendre. Vive l'administration!!!!!!!

    Bonne fin d'après midi entre soleil et nuages.  Demain, je vais au Salon de la broderie de Noizay (37). Cela va me changer les idées. Gros bisous.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :