• J'ai repris la classe une journée et je suis arrêtée pour 3 semaines, suite à une opération. (Tout va bien, rassurez-vous)

    Comme je n'étais pas certaine d'avoir une remplaçante, j'ai préparé du travail pour mes élèves, si jamais ils devaient rester chez eux. Ils ont donc eu une pile de feuilles de travail, au cas où.

    La remplaçante est arrivée mardi, et on s'est appelées hier pour faire le point et que je puisse répondre à ses questions.

    Elle m'a raconté qu'à un moment, les CE2 avaient fini et pas les CP, et qu'elle se sentait bloquée. (forcément, prendre un double niveau au pied levé, ce n'est pas évident) Et là, mes CE2 lui ont dit, d'eux mêmes, qu'ils avaient du travail pour s'occuper, et ont demandé si ils pouvaient le faire en attendant.

    Ils ne sont pas mignons, mes élèves, cette année?


    15 commentaires
  • Premier mardi, interdiction de faire sport, il faut attendre les consignes.

    Deuxième mardi, autorisation accordée, j'ai la chance d'avoir un intervenant municipal au top du top, extraordinaire dans la précision de ses consignes, de ses démonstrations, dans ses ateliers, sa progression d'une semaine à l'autre...

    Mais N. n'a pas ses affaires de sport et regarde les copains faire.

    Troisième mardi, on fait sport et je constate le matin que deux gamins n'ont pas leurs affaires (j'en ai loupé une troisième, d'ailleurs) Je trouve 5 minutes pour appeler les parents et leur dire que si ils ont moyen de déposer les affaires dans un sac à midi, on se débrouillera pour que leur gamin puisse se changer et faire sort.

    H. reçoit son sac et va se changer dans un coin.

    C. m'annonce qu'elle n'a pas ses affaires, ce que je n'avais pas vu.

    Mais N. n'a pas ses affaires de sport et regarde les copains faire. Avec C.

    Je mets quand même un mot dans le cahier de liaison de N pour lui rappeler que c'est le mardi jusqu'à Noël.

    Je vois le père le soir, et je lui en parle. Il ne savait pas, il croyait que c'était encore le vendredi. (Et le mail pendant les vacances? Et le mot signé dans le cahier de liaison?) Il m'explique qu'il travaille de l'autre côté de la frontière, se lève à 3h00 du matin, que sa femme est infirmière en unité COVID et qu'ils ne se sont pas vus depuis 3 mois.

    OK.

    Puis il me reproche d'avoir laissé son enfant 1h00 à ne rien faire et m'explique que c'est frustrant pour lui, et que je pénalise son enfant pour les vêtements que  les parents n'ont pas donné, donc pour une erreur que les parents ont faite.

    Dialogue de sourds.

    Non, l'enfant n'a pas été pénalisé, il n'a pas été puni pour l'oubli de ses affaires.

    C'est le genre de discussions où tu finis par penser que si tu n'avais rien dit, l'enfant n'aurait pas fait sport de toute la période, mais au moins, tu aurais été tranquille...

     

    Pin It

    10 commentaires
  • Quand une gamine vomit tripes et boyaux dans la classe, le couloir, que la collègue appelle (3 fois quand même) et entend comme message sur le répondeur:

    "Pas la peine de laisser un message, je ne les écoute pas..."

    Quand elle finit par envoyer un texto...

    Quand elle finit par obtenir le père et par lui expliquer la situation...

    Et que le père répond:

    "Ah bon, il faut que je vienne la chercher, alors?"

    (Et que la gamine est revenue le lendemain matin, le teint oscillant entre blanc et verdâtre...)

     

    Et qu'au conseil d'école, ce père te parle de bienveillance et de la rétention des bons points pour aller aux toilettes, qui choque "beaucoup de parents" (lui et un copain, sans doute), et "traumatise" les enfants...

    Tu as juste envie de lui balancer ses quatre vérités en plein milieu du conseil d'école.

     

    (Image de danger école, le lien est sur l'image)

    Pas la peine

    Pin It

    7 commentaires
  • Anecdote racontée par une collègue un midi:

    La maîtresse a bien vu que les enfants chuchotaient entre eux, avant de rentrer en classe... Au bout d'un moment, en classe, un élève lui lance:

    "- Mais finalement, maîtresse, tu n'es pas une sorcière!"

    La maîtresse ouvre des yeux ronds.

    ???

    Un autre élève, qui veut sans doute être gentil, rétorque:

    "- Mais non! C'est parce qu'elle est vieille!"

    undefined

     

     

    Pin It

    10 commentaires
  • Maîtresse, je peux aller aux toilettes? Je suis stressée.


    8 commentaires
  • Maîtresse, me dit mon petit L., absent la veille, je n'ai pas pu ressusciter la poésie, hier!


    7 commentaires
  • Imaginons une instit qui repère le matin sa collègue aux prises avec le père de E, une élève qu'elle a eu l'année dernière. (Et ouh la la, qu'elle était contente de ne pas l'avoir pendant deux mois avec le confinement...)

    Et voici que l'instit pense que c'est chacun son tour, et qu'il doit y avoir un graaaave problème.

    Effectivement, à midi, l'instit a le fin mot de l'histoire par sa collègue: A force de répéter 10 fois à la gamine de regarder le tableau pour copier je ne sais quoi, l'instit a fini par faire lever la gamine, la planter devant le tableau pour lui montrer où était le tableau et ce qu'il fallait copier.

    Ben non, faut pas. "Ça bloque ses apprentissages" dit le père. Voui, voui, voui...

    Par contre, pour lancer des gommes aux copains du rang derrière, elle n'est pas bloquée.

    Vivement que la petite soit prise à l'école dans la section européenne d'élite, ce sera teeeeellllllleeeeement mieux pour elle.

    (Soupir désabusé)


    3 commentaires
  • Il y a quelques temps, nous avons trouvé le savon liquide des WC posé tel quel sur un radiateur.

    Oups!

    Ah oui... La mairie a émis un appel d'offre pour les distributeurs de savon. Les nouveaux distributeurs ne sont pas compatibles avec les anciens bidons, mais c'est pas grave, ça va arriver....

    Oups!

    En attendant (une semaine) le bidon est tellement compliqué à utiliser sans un distributeur, qu'on a mis en route un vieux pousse-pousse...

    Oups!

    Pin It

    5 commentaires
  • Mieux vaut en rire

    Pin It

    4 commentaires
  • On a une rentrée décalée:

    CP à 8h20

    CE1 à 8h25

    Ce2 à 8h30 etc etc...

    Les enfants sont là à l'heure, entrent et vont se laver les mains. En 5 minutes, on réussit à passer la classe avec 6 lavabos. Ça commence à bien tourner.

    Bien sûr, les parents qui ont plusieurs enfants doivent attendre jusque 20 minutes, 25 minutes.

    Mais ça fait ch... les parents de l'APE qui ont pensé à une situation "alternative":

    On fait rentrer tous les enfants (220 en élémentaire, 180 en maternelle) ensembles, ils vont se parquer d'eux mêmes dans les cours réservées pour attendre le passage aux toilettes. Comme ça les parents laissent vite fait leurs gamins et tout va bien.

    Que les gamins attendent 10 minutes dans la cour, plus le temps de passage aux WC , soit une bonne demie heure, sous la pluie qui pourrait éventuellement tomber dans notre région,ne les a pas effleurés.

    Que l'organisation mise en place depuis deux semaines fonctionne bien et que les gamins aient pris leurs repères, ce n'est pas grave.

    Que les gamins perdent 30 minutes de classe le matin et autant l'après-midi ne les gêne pas.

    Que 400 gamins et autant de parents viennent s'agglutiner sur un trottoir  de 2 m de large ne leur pose pas de problèmes....

    Et les parents de l'APE (asso de parents d'élèves pour les intimes) considère que c'est une très bonne alternative aux yeux DES parents d'élèves. C'est à dire aux yeux des 4 parents qui ont bu le café ensemble (sans masque) un samedi matin...


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique