• Si vous ne vous souvenez plus de l'histoire, voici le début...

     

    La dirlette a donc imaginé la suite...

     

    La dirlette a obtenu les deux feuilles flashy, de demande de certificat de radiation.

    Celle de la mère, renvoyée par la directrice de la nouvelle école, et celle du père, reçue parce que la dirlette avait quand même mis une enveloppe timbrée au nom de l'école, pour le retour.

     

    Début décembre, la dirlette s'empresse de radier les enfants, pour que la directrice de la nouvelle école puisse les inscrire.

     

    Quelques jours avant Noël, la dirlette prend le temps d'envoyer les livrets d'évaluation, par la poste, directement à la nouvelle école.

     

    Et le lundi de la rentrée, la dirlette a reçu les bons voeux... de la famille qui revenait s'installer à l'endroit initial!

    La mère et la grande soeur (qui va normalement au collège) étaient sur le pas de la porte, pour inscrire les enfants.

     

    Argh!

    Recommencer la valse des certificats de radiation/inscription?

     

    La dirlette renvoie la mère, en lui promettant de s'en occuper le lendemain, et qu'elle appelle dès qu'elle a les infos.

     

    A la pause déjeuner, la dirlette appelle quand même la directrice de l'ex-nouvelle-ecole.

    - Bonjour! C'est encore la dirlette de l'ancienne école! Les deux enfants sont venus se présenter pour s'inscrire chez moi, ce matin...

    - C'est pas vrai?

    - Siiiiiiiiiiiii! ( Sur un mode ironique et désespéré, totalement intraduisible par écrit)

    - Mais je ne suis pas au courant! Ils étaient absents, quelques jours avant Noël, et comme ils n'étaient pas là ce matin, j'allais faire un dossier d'absentéisme...

    - Pas la peine... Faut les radier de Base-Elèves et m'envoyer un certificat de radiation...

    - Non, mais c'est sûr?

    - Je pense.

    - Nan, parce que là, les collègues font la danse de la joie dans le couloir!

     

    La dirlette aussi, la dirlette aussi...

     

    provoc-2B3.jpg

    Pin It

    31 commentaires
  • Imaginons une gentille petite fille, mignonne, et pas méchante, mais assez souvent en retard le matin, et quand elle n'est pas en retard, elle est absente parce qu'elle a mal au ventre/ mal à la tête/ le réveil n'a pas sonné/ elle a des nausées/ la mère a mal au ventre / la mère est proche de la mort et doit se rendre à l'hôpital/ elle a la gastro / elle a un état grippal/ elle a un rhume/ elle est fiévreuse/ elle a mal dormi / la mère n'a pas dormi....

     

    Imaginons que cette jeune fille, absente le matin, arrive miraculeusement l'après-midi. Faut dire que l'après-midi, c'était goûter de Noël, alors forcément, ça motive les troupes.

     

    Sauf que les instits et la dirlettes ne sont pas cinglés. Un goûter de noël qui dure tout l'après-midi, c'est la porte ouverte aux déclarations d'accidents.

     

    Et puis les plus grands sortent de la cantine à 13h20, alors se remettre à table à 13h45, non!

     

    Et puis les gens de cantine ont droit à un peu de temps pour nettoyer avant le deuxième round...

     

    Bref, c'est trois classes un peu avant la récré, et quatre classes juste après.

     

    Donc le goûter dure entre trente et quarante-cinq minutes... Plus un quart d'heure de récré, il reste encore deux heures à utiliser...

     

    La jeune fille pose donc son cartable sous les manteaux, et entre en classe.

     

    - Et tes affaires?

    - Il faut les sortir? demande-t-elle, naïve et ingénue...

    - Nooooooon! Attends un peu, le Père Noël va le faire à ta place!

     

     

    PS: La grille Celtic 09 est partie de la news de l'ancien blog...

    celtic09

    Pin It

    14 commentaires
  • Lu sur le net:


    Dans ma classe j'ai une petite "Miracle" depuis le début de l'année. A partir de demain, il y aura un élève de plus en classe, nous accueillons "Vertu"...

    Véridique...


    2 commentaires
  • Imaginons une dirlette qui soit équipée d'une perle et de deux fainéantes, dans l'équipe d'entretien.

    Imaginons que de temps en temps, la perle ne puisse pas tout faire et qu'il faille demander aux deux autres de faire quelque chose "en plus" du travail prévu.

     

    Imaginons que les relations ne soient pas totalement détendues, et que la dirlette préfère passer par un cahier de liaison pour "communiquer", parce que, qui dit cahier, dit traces écrites...

     

    Imaginons qu'il neige.

    Imaginons qu'il gèle.

    Imaginons que la dirlette, en arrivant de bonne heure, constate que vraiment, il gèle et ça glisse.

    La dirlette écrit donc un petit mot dans le cahier, demandant de saler les accès aux entrées, quand il gèle, afin d'assurer la sécurité des usagers.

     

    Imaginons que les personnes chargées de l'entretien s'exécutent.

    P1050897.JPG

     

    La dirlette imagine trèèèès bien les usagers utilisant le chemin salé...

    P1050898.JPG

    Pin It

    35 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique