• L'enseignement, un secteur attractif?

     Nombre d'enseignants dans le public:

     Il passe de 720 655 (2010-2011) à 717 526 (2014-2015)

     

    Dans le 1er degré:

     Depuis 2008, 70 000 collègues sont partis à la retraite et 54 928 sont entrés dans le métier...

    En 2014, 1300 postes demeurés vacants et en 2015 750 postes demeurés vacants, soit depuis 2 ans, 2050 postes non pourvus...

     

    3329 écoles fermées en 7 ans et 750 ces deux dernières années...

    « Quelle abrutie!Merci! »

  • Commentaires

    1
    ZELDAS
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 07:08

    Normal, les instituteurs ne servent à rien, nos chers petits savent tout......... ce sont des petits génies. A quoi sert le français, les maths, la géo, l'histoire, les sciences, à rien....... alors pourquoi chercher à les instruire ?

    Arrêtons de rire, il faut plus d'instit mais des pros mais des nuls qui ne savent rien en sortant de leurs cours : nul en géo, nul en français, nul en histoire, ........ il faudrait retourner aux anciens cours. A la télé, je change de chaîne quand dans les jeux il y a des instits car ma tension monte et je ne suis malheureusement pas la seule, c'est inadmissible. L'autre fois, une jeune instit a placé Miami à côté de Nice.... et ne connaissait pas le petit de l'âne..... c'était le pompon..... l'animateur a cru se trouver mal et il y a de quoi.

    La petite fille d'une collègue, la semaine dernière, a posé une question à son instit : il lui a répondu, tu demanderas à ta mère ce soir et une de mes petites cousines : je te donnerai la réponse demain...... et la question était si les bébés oiseaux naissaient comme nous !!! une nuit pour répondre, aie

    Heureusement que tu sors du lot  et il en faut mais tu deviens une denrée rare et dire que c'était le métier que je voulais faire mais au concours d'entrée : sport obligatoire et je venais d'avoir ma 1ère intervention sur le genou..... toute petite je faisais l'école à des poules adorables, elles obéissaient à la maîtresse...... j'ai passé de superbes heures et elles restaient en place.

     

    Bonne journée et courage, tu as le plus métier au monde

    2
    monique la bretonne
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 07:18

    tiens bon la barre , le bateau coule !!!!!!!!!!!!!!

    on rend les enfants assistes ,

      de mon temps pas si lointain  on cherchait dans le dictionnaire.

    bon courage

    monique la bretonne

     

    3
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 07:24

    C'est bien triste tous ces chiffres...

    biz

    4
    cybèle
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 07:58

    Et oui, je vous rejoins Mesdames, d'autant que j'ai passé une partie de ma vie avec un instit qui préférait les "remplacements" qu'un engagement dans une classe...... Cela veut tout dire.

    Il est aussi vrai que certains enseignants ne connaissent pas notre géographie et le reste......

    Heureusement pour nos chers petits bambins que certains prennent leur travail à coeur.

    Bon courage à toi

    5
    Simone
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 09:01

    C'est sûr quand on voit des enseignants faire des fautes à chaque mot et être ignorants en histoire-géo, cela fait peur ... ma fille qui  n'a jamais envisagé de faire un autre métier depuis l'âge de 2 ou 3 ans et il y a déjà plus de 20 ans qu'elle le fait (en souhaitant que ses fils ne prennent pas la même voie !!! )  cela fait vraiment très bizarre ... c'est tout de même honteux. C'est peut-être aussi pour cela que les parents  deviennent irrespectueux, certes il ne faut pas généraliser, mais ils ont de plus en plus souvent l'impression d'en savoir plus que ceux à qui ils confient leurs têtes blondes.

    C'est pas facile mais cela deviendra de pire en pire.

     

    6
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 10:29
    Cerise violette

    Etonnants ces commentaires contre les enseignants ...Ils ont de plus en plus des cursus importants . Les parents en sont loin parfois de ces parcours universitaires ...Avec de telles opinions sur ceux qui éduquent nos enfants , ce n'est pas surprenant qu'ils ne soient pas respectés.

    Quant à la réflexion sur les œufs , on peut supposer que l'enseignant a eu de l'humour ...

    Bonne journée

    7
    rose17
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 12:17

    Moi, je n'ai pas à me plaindre, mes 2 petits enfants sont encore en primaire et leurs institutrices successives sont qualifiées et compétentes. Quand viendra le collège, on verra bien mais j'espère que tout se passera bien, c'est tellement important l'école.

    Merci pour tous vos commentaires.

    Marylène la charentaise

    8
    Amélie
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 17:17

    Les enseignants se suivent et ne se ressemblent pas, c'est une évidence. Mais globalement, s'ils sont motivés (et n'exercent pas que pour les vacances en exécrant les enfants, et en osant le dire aux parents...) ils ont tous des compétences. Pas tous dans les mêmes domaines, certes. Mais nous-mêmes, sommes-nous excellents en tout ?

    Les plus à critiquer ne sont pas ceux qui sont face à nos chères têtes blondes, mais bien ceux qui leur pondent des directives toutes plus aberrantes les unes que les autres, en oubliant de placer l'Enfant au centre de la réflexion, en voulant économiser des bouts de chandelle au lieu d'investir sur l'avenir et en oubliant que l'école identique pour tous est une aberration car les enfants sont loin d'être identiques et auraient bien besoin que l'enseignement s'adapte à eux et non l'inverse.

    Bon courage à tous les enseignants et surtout qu'ils tirent chaque enfant vers son maximum.

     

    Bizzz

    9
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 18:22

    un métier de plus en plus dur

    10
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 18:30

    et les recrues ne sont pas toujours à la hauteur mais les plus accrochés et méritants doivent faire le deuil du métier rêvé...

    sans parler des réformes que l'on (prof et élèves) subit...La rentrée 2016 va être vraiment particulière...

    11
    Mohican
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 18:46

    J'en parlais ce matin même avec un jeune papa, qui heureusement pense que l'école doit éduquer mais que les parents sont les premiers éducateurs, hélas souvent ils baissent les bras. Moi, je suis grand mère maintenant et les instits de mes petites filles sont pros.

    Ma dernière fille veut devenir prof de Français, elle aime le métier et pourtant je l'ai découragé car je crois que maintenant instit ou prof sont des métiers à risques.

    Courage.

    12
    Didine
    Vendredi 29 Janvier 2016 à 08:03

    Ce n'est vraiment pas facile tous les jours. Moi j'admire la patience, la ténacité de certains profs. Il faut le faire : supporter les élèves , leurs parents et le ministère ! C'est plus qu'une vocation pour rester motivé.

    13
    Mardi 2 Février 2016 à 18:49

    Bien difficile tout cela.

    Ma fille veut devenir professeur, n'ayant pas réussi son CAPES en arts plastiques, elle s'est redirigée vers professeur des écoles, et en effectuant des stages, elle n'a pas toujours été bien accueillie.Une institutrice ne voulait pas qu'elle fasse cours alors que les étudiants sont sensés prendre la classe au cours de leur stage ; pourtant d'après ce qu'elle me dit "ces instituteurs ont choisi de prendre des étudiants et sont rémunérés pour ce travail" ; il y a donc un problème quelque part !!

    J'espère qu'elle réussira dans cette profession.

    Bon courage à vous

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :