• PPMS 2

    L'organisation du PPMS...

    Il fallait éviter les intrusions et garder les enfants 20 minutes SOUS les tables, silencieux...

    Et bien sûr, la marmotte met le chocolat... (Vous connaissez la suite)

    Les enfants avaient été brièvement prévenus le matin d'un exercice "dans l'après-midi"

    Les miens savaient qu'ils devaient changer de classe et se répartir dans deux autres classes

    Oui, mais, l'organisation n'avait pas prévu que l'une des enseignantes serait absente et des enfants répartis dans les autres classes. Ceux là n'ont pas été prévenus de l'exercice et n'ont pas tout compris.

    Essayez de faire tenir 40 enfants sous 25 tables, 40 CP à garder silencieux, sans prononcer le mot attentat pour ne pas ajouter à la psychose ambiante, mais en trouvant une raison logique pour qu'ils se tiennent silencieux... parce que le nuage toxique d'un camion renversé dans la rue ne justifie pas le silence, n'est-ce pas?

    Oui, mais, l'organisation n'avait pas prévu que les CE2-CM de l'autre bâtiment n'entendraient pas les coups de sifflet qui devaient signaler l'alerte... Ils travaillaient pourtant avec la porte ouverte...

    Oui, mais, l'organisation n'avait pas prévu que NOUS entendrions les sifflets de l'autre  côté et que nous allions croire que c'était la fin de l'alerte pour nous, alors qu'en fait c'était le début de l'alerte pour l'autre bâtiment... (Vous suivez?)

    Oui, mais, l'organisation n'avait pas prévu qu'un des enfants se ferait sous lui de peur... C'est que nous avons cru au début , sauf que ça devait être ce qu'on appelle un "pet foireux" (mais très odorant). Il a fallu aérer la salle après l'alerte.

    Oui, mais, l'organisation n'avait pas prévu qu'un de mes parents d'élèves s'offusquerait de ne pas avoir été prévenu à l'avance, pour préparer son enfant, qui a fait des cauchemars la nuit suivante, paraît-il.

    Et là, j'ai manqué de répartie. Au lieu de m'excuser, j'aurais dû lui répondre que la prochaine fois qu'il y aurait un attentat ou une intrusion dans l'école, je la préviendrais la veille par un mot dans le cahier de liaison.

    Oui, j'aurais dû...

     

    « Avec le fil carnaval...SALs terminés »

  • Commentaires

    1
    monique la bretonne
    Lundi 25 Janvier 2016 à 05:55

    pas facile!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    de toutes façons  que tu previennes ou non tu feras toujours un mecontent.

    bon courage

    monique la bretonne

    2
    Lundi 25 Janvier 2016 à 08:04

    il suffisait à la maman d'expliquer au gamin que c'était un jeu comme quand on fait croire qu'il y a le feu....

    quand une maman explique ça , ça va tout bien ensuite pour le gamin

    3
    Lundi 25 Janvier 2016 à 08:04

    Pas évident tout ça!

    Thomas a fait ces "exercices" la semaine dernière au collège . Ils étaient mdr avec une prof qui avait du mal avec le T Walkie ! Qui du coup riait en communiquant avec les autres profs...Bref, ils ont bien aimés!!! Tu imagines bien des 3èmes....

    biz belle semaine

    4
    rose17
    Lundi 25 Janvier 2016 à 09:01

    Vous avez bien de la patience car autant de jeunes enfants, ça ne doit pas être facile tous les jours surtout avec une telle organisation...

    De mon temps, jamais mes parents se seraient permis de critiquer la maîtresse, mais c'était de mon temps..................

    Marylène la charentaise

    5
    bluetit
    Lundi 25 Janvier 2016 à 09:23

    toujours des râleurs mais si une évacuation est a faire tu ne vas pas envoyer des faire-parts....

    40 cp rois du silence   vous avez du mérite

     bisous bonne journée

     

    6
    Ghislaine37
    Lundi 25 Janvier 2016 à 11:48

    Bonjour Caro

    Pas facile tous les jours.  Dans certains pays, ils sont mieux organisés que nous en France.

    On ne fait jamais rien pour arranger les choses.  Je me souviens des alertes incendies quand j'allais à l'école,

    tout se faisait dans le calme et le silence et avec rapidité.

    Je ne sais pas, les choses changent mais pas toujours dans le bon sens.  Certains parents sont complètement dépassés.

    Pauvres élèves, ils ne faut surtout pas les bousculer et ne pas les traumatiser.

    Ils ne faut pas les envelopper dans du coton!!!!!

    Ce n'est que mon opinion et cela n'engage que moi.

    Bon lundi sous le soleil et un beau ciel bleu. Bises.

     

    7
    Amélie
    Lundi 25 Janvier 2016 à 12:17

    Les commentaires ne sont pas très gentils. Beaucoup de personnes ont été impactées plus ou moins directement par les événements et les enfants réagissent. Ou ne réagissent plus et ce n'est peut-être pas mieux. Alors ne critiquons pas systématiquement et n'oublions pas que chacun réagit avec ses tripes, et parfois, trop ! (Je pense à ce pauvre petit dont le corps a exprimé sa peur).  Ce ne sont que des enfants, et nous avons eu la chance de ne jamais vivre ce genre d'expériences enfants. Les alertes incendies oui ! Mais on savait que c'était pour de faux ! On ne s'affolait donc pas. on rigolait même souvent bien pendant l'exercice d'évacuation. Nos enfants vivent dans un climat moins serein et pourtant, j'habite la campagne, un bon gros village et une copine de collège de ma fille a été concernée par les événements... Alors, pour une fois, faisons preuve de compréhension à tout niveau !

    Et surtout chapeau bas à vous enseignants à qui on surajoute ce type d'épreuve à mettre en pratique avec vos bouts de choux !

    Les rois du silence 5 minutes, c'est déjà beaucoup ! Alors là, ce devait être éprouvant pour tous.

    Puissiez-vous être reconnu par tous les parents, mais peut-être parfois les émotions dominent-elles et les font mal s'exprimer.

    Mais continuer à exercer cette noble profession avec votre enthousiasme et votre professionnalisme.

    Bizzz

     

    8
    Lundi 25 Janvier 2016 à 16:52

    Enfin si j'ai bien lu , il y a bien eu " un gaz répandu"

    Vaux mieux en sourire non?

    Bon courage 

    Bses

    9
    Lundi 25 Janvier 2016 à 17:51

    comme si on pouvait prévenir l'avenir

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :